Aire(s) de je

« Aire(s) de je » est un ateliers/création photographique réalisé pendant 6 mois avec 10 résidents du foyer de vie de Bazouges-la-Pérouse (Ille et vilaine) et 10 habitants du village afin de réaliser un travail sur les rituels de la vie quotidienne. Au cours d’une série d’ateliers pratiques et de prises de vue, les participants ont été amenés à co-partager un geste pour le mettre en scène dans des photographies à l’esthétique à la fois documentaire et picturale.

« Aire(s) de je » est un projet qui croise des territoires intimes et individuels dont les quotidiens sont ponctués et fondés d’habitudes et de gestes ritualisés. L’objectif de ces croisements d’aires personnelles de publics aux vies et parcours différents est de réduire les différences sociétales. Le rituel, vecteur d’émancipation, participe à la progression de l’être, quelle que soient son origine sociale et sa situation psychologique. Les mises en scène, « les aires de jeux», dans lesquelles les participants en binôme (résident/habitant) théâtraliseront leurs vies quotidiennes, figeront et révéleront sous forme de diptyque ces moments ordinaires et répétitifs. Les compositions photographiques mettront sur le même pied d’égalité des identités plurielles portées par un dessein commun.

A travers cette actions, « Aire(s) de je », je souhaite amener des personnes d’univers et de catégories sociales différents à travailler ensemble sur une problématique qui les concernent tous. Au-delà de l’aspect artistique, cette action désire estomper les frontières symboliques qui existent entre les publics d’une même communauté pour créer du vivre ensemble et, par la photographie et la théâtralisation, contribuer à ce que les participants (acteurs du projet), aient une meilleure image d’eux-mêmes et des autres.

Ce projet à été porté porté par le site d’expérimentation artistique « Le Village ».