Au fil de l’autre

« Je dis

que nous sommes

 

Je dis

Que grâce à nous

 

D’autres sont aussi

Et qu’ils le savent

 

Je dis que grâce à nous

Il se fait une chaîne

 

Qui triomphe de soi sur soi »

 

Guillevic « possibles futurs »

 

Dans les tribus du monde amérindien, le Potlach était une pratique rituelle consistant à partager des objets ayant une forte importance symbolique. Ces cérémonies mettaient en scène ce que, Marcel Mauss à appelé le don et contre-don, articulés autour de la triple obligation de « donner-recevoir-rendre ».

Inspiré par cette pratique sociale et le poème de Guillevic, j’ai souhaité réaliser des mises en scène photographique ou le geste de donner et de recevoir quelque chose (un objet, une parole, un geste) est le sujet d’interactions entre différents habitants de Plouer-sur-Rance. Le principe a été de proposer à une première personne de réfléchir à la place du don dans sa vie, à ce qu’elle a pu recevoir de différentes personnes (familles, amis, connaissances). Elle devait ensuite choisir une situation impliquant d’autres personnes où elle rend, d’une autre manière, ce qu’elle à reçu. J’ai donc photographié une première fois cette personne seule, puis une seconde fois en groupe, au sein d’une situation choisit par elle. À l’issu de cette deuxième prise de vue, je proposais à une nouvelle personne présente sur la photographie la même chose : qu’a – t – elle reçu ? De quelle manière et auprès de qui rend-elle ? Et je re photographiais cette personne avec d’autres de son choix, dans une situation suggérée par elle, et ainsi de suite…

 

Ce travail a été réalisé pour le festival « l’Art au Fil de La Rance » 2019.